Les énergies renouvelables pour un logement économique et écologique

En 2018, tout le monde a déjà entendu parler des énergies renouvelables. Pour rappel, ce sont des énergies qui se renouvellent naturellement et rapidement, en général sur la durée d’une vie humaine. Lorsque l’énergie est prélevée, elle se reconstitue plus rapidement qu’elle n’est prélevée. Le pétrole, le gaz naturel, le charbon sont des énergies fossiles c’est-à-dire qu’elles ne se renouvellent pas et que leurs stocks s’épuisent.

Publication : 02 janvier 2019

Les énergies renouvelables présentent de nombreux avantages, elles sont gratuites et non polluantes, elles ne dégagent pas de gaz à effet de serre, et aujourd’hui il est possible d’en profiter à domicile. L’Etat encourage même leur développement en aidant à supporter leurs coûts d’installation.

En plus de préserver l’environnement, ces énergies « vertes » permettent de faire d’impressionnantes économies sur les factures. Alors quelles sont les énergies renouvelables mis à disposition des particuliers pour leur permettre de réduire le cout sur leur facture tout en préservant l’environnement ?

  • Se chauffer avec les énergies renouvelables

Aujourd’hui, les systèmes de chauffage utilisant les énergies renouvelables sont de plus en plus présents chez les particuliers. Voici leurs avantages et les différentes installations possibles.

La meilleure solution reste de se chauffer avec le soleil. Bien que l’orientation des pièces et la position des fenêtres et des portes peuvent faire augmenter la température intérieure, cela n’est souvent pas suffisant. Il est donc possible d’installer des panneaux solaires thermiques, placés sur le toit des maisons. Les capteurs captent la chaleur solaire, relies à une tuyauterie calorifugée. L’énergie solaire est alors convertie en chaleur, par la suite transmise à un ballon de stockage dans lequel l’eau chauffée pourra permettre de chauffer les radiateurs ou le plancher chauffant.

La seconde solution est l’utilisation de la biomasse, c’est-à-dire une matière organique qui peut se transformer en énergie, comme le bois par exemple. Il est vendu sous forme de granulés, de plaquettes ou de pellets. Il est possible d’utiliser du bois-énergie dans une chaudière à granulés, un poêle ou un insert, sa combustion produit de la chaleur.

Ensuite, il y a la géothermie, qui exploite la chaleur stockée sous la surface de la Terre. Une pompe à chaleur géothermique et des capteurs enterrés captent les calories contenues dans le sol et produisent de la chaleur via une unité indépendante.

L’aquathermie exploite la chaleur contenue dans l’eau. Une pompe à chaleur et des capteurs dans l’eau produisent de la chaleur via une unité indépendante.

L’aérothermie suit le même principe. Une pompe à chaleur air-air ou une pompe à chaleur air-eau captent les calories contenues dans l’air et produit de la chaleur via une unité indépendante ou la transmet au système de chauffage central.

  • S’alimenter en électricité avec les énergies renouvelables

Concernant la production d’électricité, il existe deux types de systèmes pouvant être installés : les panneaux solaires photovoltaïques et les mini éoliennes. Les panneaux solaires photovoltaïques, placés directement sur le toit ou la façade de la maison, permettent de capter l’énergie solaire, la lumière, pour la transformer en électricité. Les mini éoliennes sont, elles, placées à l’extérieur, la force du vent les actionne ce qui produit de l’électricité.

  • Le prix ?

Le prix de chaque équipement varie en fonction de la puissance du produit, sa capacite etc. Pour une pompe à chaleur air-eau, il faut compter entre 10 000 et 18 000 euros, entre 6000 et 15 000 euros pour une pompe à chaleur air-air, entre 20 000 et 50 000 euros pour une pompe à chaleur géothermique, et entre 4000 et 15 000 euros pour un poêle à granulés de bois.

Le cout du produit et de l’installation peut être onéreux mais cela représente un réel investissement pour les années à venir. Des aides et des subventions sont disponibles pour aider à financer ces équipements et leur installation. L’Etat aide chaque particulier dans son projet écologique, grâce à des subventions des collectivités locales, un crédit d’impôt pour la transition énergétique qui permet d’être rembourse à hauteur de 30%, la prime énergie, l’éco prêt à taux zéro, le taux de TVA réduit ou l’aide financière de l’Anah. Aussi, le surplus produit par certaines installations peut être vendu à EDF.

Recevez en avant-première nos exclusivités

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir des opportunités d'investissement et suivre l'actualité de l'immobilier locatif.

Veuillez entrer une adresse email valide
En vous inscrivant à notre newsletter, vous acceptez de recevoir nos communications par email, et reconnaissez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité
Téléchargez notre
brochure

L'investissement LMNP en résidence de services vous permet de profiter d'avantages uniques en immobilier locatif. Découvrez son principe de fonctionnement, les différentes catégories de résidences de services, et tous les critères clefs pour réussir votre investissement.

DÉCOUVREZ CES AUTRES ARTICLES

LMNP : où investir ?

Procéder à un investissement immobilier reste la meilleure manière de placer son capital, si l’on en croit l’engouement permanent des épargnants pour la pierre. Constituer un patrimoine, s’assurer une rente pour ses vieux jours et réaliser de belles plus-values sont les objectifs les plus courants.

Investissement locatif : 7 questions à se poser en amont

L’investissement dans la pierre reste à ce jour la manière la plus sûre de constituer un patrimoine, de préparer la retraite et pourquoi pas, de percevoir rapidement une rente. Malgré l’envolée des prix et celle, plus récente, des taux d’intérêt, l’investissement locatif notamment a le vent en poupe.

5 bonnes raisons d’investir en LMNP

Nombreux sont les investisseurs chevronnés ou les épargnants, en recherche d’un bon plan pour faire fructifier leur capital de manière pérenne. Parmi les solutions qui s’offrent à eux, nous pouvons citer : les produits financiers qui peuvent s’avérer risqués ou immobiliser les fonds durant de longues périodes, l’investissement en capital au sein d’entreprises susceptibles de défaillir ou du moins, de connaître des pertes, et l’immobilier qui fait figure de valeur refuge.