Est-il toujours utile de posséder une résidence secondaire?

Investissement sécurité par excellence, la « pierre » reste la valeur sûre pour les Français, toujours attirés par l’acquisition d’une résidence secondaire. Pourtant, il est nécessaire de ne pas sous-estimer les charges annexes d’une propriété qui peuvent facilement faire tourner le rêve au cauchemar.

Publication : 02 novembre 2015

Le rêve de la propriété : une si bonne idée ?

Prenons l’exemple d’un couple passionné de ski et acquérant un appartement de trois pièces à CHAMONIX pour un prix de 300.000€. Afin de rentabiliser leur investissement, ils décident de louer leur bien sur un site de location entre particuliers environ 3 mois de l’année.

A raison d’une location à 100€ par nuit, ils espèrent en tirer 8400€ par an de revenus locatifs (pour environ 3 mois de locations).

Les dépenses liées à une résidence secondaire ne doivent toutefois pas être sous-estimés : taxe foncière, taxe d’habitation, charges de copropriété, frais d’entretien et travaux occasionnels, sans oublier que les mesures de faveurs (abattement et exonérations) ne s’appliquent pas aux résidences secondaires ! Pire encore, les impôts locaux sont généralement majorés en cas de résidence secondaire. On considère habituellement que les charges d’un bien de vacances peuvent atteindre 2% de la valeur vénale d’un bien chaque année (soit 6.000€ dans notre exemple).

Pour les redevables de l’impôt sur la fortune, la résidence secondaire ne bénéficie d’aucun abattement ou de crédit d’impôt.

En fin de compte, notre couple ne tirera que peu de revenus de son bien chaque année, probablement autour de 3.000€ par an une fois déduits les charges et impôts, et devra organiser lui-même la location du bien pendant trois mois par an, en haute saison. Pour peu que les propriétaires ne puissent gérer les allées et venues des locataires eux-mêmes, il faudra prendre compte les frais d’un intermédiaire pour se charger de l’intendance.

Autre élément à ne pas négliger, le coût d’une résidence secondaire réduit considérablement le budget vacances des acquéreurs, qui pourront rapidement se lasser de partir chaque année au même endroit pour les vacances pour rentabiliser leur investissement.

Une solution alternative : l’acquisition en loueur meublé non professionnel (LMNP)

Il existe des alternatives à l’achat classique d’un bien immobilier. L’une d’entre elles est notamment l’acquisition d’un bien loué par un bail commercial en loueur meublé non professionnel.

En effet, si notre couple pourra toujours acquérir un bien à Chamonix d’une valeur de 300.000€, il pourra en tirer des revenus locatifs garantis avec une rentabilité nette d’environ 4% par an.

La société de gestion en charge de la location permet d’éviter les frais annexes relatifs à l’intendance opérée par une tierce personne, mais c’est également un moyen d’éviter le paiement de la taxe d’habitation et de mettre à la charge du locataire une grosse partie des charges de copropriété et du coût des éventuels travaux afin d’alléger de manière significative le coût de ce bien. En plus donc de permettre aux propriétaires de ne pas avoir à s’inquiéter de la gestion locative, cela permet de réduire considérablement la note !

Sur 12.000€ de loyers annuels, seule la taxe foncière estimée dans notre exemple à 1.000€ sera à régler par les propriétaires.

Grace au régime réel, ils pourront également ne pas avoir d’imposition sur les revenus locatifs (taxés en bénéfices industriels et commerciaux).

Autrement dit c’est une économie substantielle pour notre couple, qui pourra économiser jusqu’à 8.000€ de plus chaque année que via une résidence secondaire plus classique soit un total de 11.000€ !

Une somme qui pourra aisément être investie dans des vacances bien sûr – en effet a raison de 100€ par nuit, c’est jusqu’à 111 jours de location par an que pourra dépenser notre couple d’investisseurs, tout en ayant le choix, cette fois-ci, de partir tant à Chamonix qu’au bord de la mer pour ses vacances!

Recevez en avant-première nos exclusivités

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir des opportunités d'investissement et suivre l'actualité de l'immobilier locatif.

Veuillez entrer une adresse email valide
En vous inscrivant à notre newsletter, vous acceptez de recevoir nos communications par email, et reconnaissez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité
Téléchargez notre
brochure

L'investissement LMNP en résidence de services vous permet de profiter d'avantages uniques en immobilier locatif. Découvrez son principe de fonctionnement, les différentes catégories de résidences de services, et tous les critères clefs pour réussir votre investissement.

DÉCOUVREZ CES AUTRES ARTICLES

LMNP : où investir ?

Procéder à un investissement immobilier reste la meilleure manière de placer son capital, si l’on en croit l’engouement permanent des épargnants pour la pierre. Constituer un patrimoine, s’assurer une rente pour ses vieux jours et réaliser de belles plus-values sont les objectifs les plus courants.

Investissement locatif : 7 questions à se poser en amont

L’investissement dans la pierre reste à ce jour la manière la plus sûre de constituer un patrimoine, de préparer la retraite et pourquoi pas, de percevoir rapidement une rente. Malgré l’envolée des prix et celle, plus récente, des taux d’intérêt, l’investissement locatif notamment a le vent en poupe.

5 bonnes raisons d’investir en LMNP

Nombreux sont les investisseurs chevronnés ou les épargnants, en recherche d’un bon plan pour faire fructifier leur capital de manière pérenne. Parmi les solutions qui s’offrent à eux, nous pouvons citer : les produits financiers qui peuvent s’avérer risqués ou immobiliser les fonds durant de longues périodes, l’investissement en capital au sein d’entreprises susceptibles de défaillir ou du moins, de connaître des pertes, et l’immobilier qui fait figure de valeur refuge.